Accueil Non classé Ligne Bayonne-Pau ; Pau-Bayonne

Ligne Bayonne-Pau ; Pau-Bayonne

6
0
693
IMGP0060

Tous ceux qui ont pris ou voudraient prendre le train desservant  Bayonne et  Pau ont vu les conditions se détériorer  sur cette ligne qui a pourtant prouvé son utilité depuis très longtemps.

Depuis 2011 que s’est il passé ?

Fin 2011 le dernier TER (18h20) au départ de Bayonne vers Pau a été remplacé par un intercité : l’horaire a  été avancé. Dans l’autre sens : le dernier TER après 19h en partance de Pau a été supprimé. Les horaires des TER du matin ont été aussi bouleversés : pour arriver à Bayonne vers 8h30 : impossible sans passer par Dax (et en utilisant deux TGV). Bref, les horaires étaient déjà très insuffisants avant 2011 mais du fait des changements, beaucoup d’usagers ont dû tout simplement renoncer au train. Les horaires ont encore été chamboulés les années suivantes, contribuant davantage à l’abandon du train par les usagers.   En 2017 un TER a été remis à 18h39 à Bayonne direction Pau : c’est un beau geste mais hélas dans l’autre sens le dernier TER au départ de Pau direction Bayonne est à 17h54 , il existe un intercité (donc qui ne s’arrête pas aux gares d’Artix, Puyoo, Urt) à 18h59 et  le dernier intercité à 20h50 a été supprimé.

Depuis le 15  novembre 2017 nous avons connu des suppressions de train tous les jours ou presque à cause du givre .

Parfois la SNCF met à disposition des bus : outre qu’ils sont beaucoup plus lents et  inconfortables cette organisation coûte cher à mettre en place . Nous aimons  prendre le train , c’est un moyen écologique , moins fatigant que la voiture pour  se rendre au travail mais nous nous posons la question : combien de temps cette ligne de train va  continuer à exister ? Oui les usagers diminuent en nombre : bien obligé : ceux qui travaillent après 19h ont été éliminés en 2011 , les autres , s’accrochent mais beaucoup ont dû renoncer : trop de retards , trop de suppressions surtout depuis mi novembre 2017.  La SNCF a reconnu sa faute et a offert une indemnisation aux abonnés Lien infos voyageurs SNCF : fiabilité du service dans le sud-Aquitain  . Les usagers ont simplement besoin de trains qui roulent !

Des propositions intéressantes ont déjà été présentées par les usagers aux Comité de ligne , exemple lors du dernier comité de ligne étoile de Bayonne le 15 juin 2017 nous pouvons lire  sur le blog « maligne-TER » dans la rubrique :  « Autres sujets évoqués »

  • ligne 65 Bayonne Pau
    desserte insuffisante,accessibilité de la gare de Pau, correspondance à Pau avec Oloron inadaptée, pourquoi absence de gare voyageurs à Lacq et Lescar,

 

puis  <<Des réponses ont été apportées à toutes les questions par le Conseil Régional ou la SNCF ou avec engagement de réponse >> Quelles ont été les réponses sur ces questions ?

Lien blog  maligne TER

 

Dans le même temps où les agglomérations du BAB et paloises entreprennent des travaux pour inciter la population à utiliser les transports en commun , cette défaillance grave des TER ne peut qu’obliger les usagers à délaisser le train

Donc tant qu’à venir à Pau ou à Bayonne en voiture , pourquoi se compliquer la vie à chercher un parking pour prendre un transport en commun ? Pourtant s’il devenait facile de venir en TER , une intermodalité bien pensée permettrait vraiment une diminution du flux des voitures individuelles. Que faire ? Nous avons écrit de nombreuses fois aux élus ; certains ont répondu , nous les en remercions mais la situation hélas au lieu de s’améliorer se dégrade de plus en plus.   Des questions écrites ont été posées au Sénat  Lien Sénat : Devenir des trains d’équilibres du territoire


La conscience qu’il faut « changer nos habitudes  » et utiliser les transports en commun est,  nous pensons, largement partagée. Mais alors pourquoi ça ne marche pas ?

Le président de région est sensible à la situation des TER  et a annoncé un plan pour sauver plusieurs lignes  TER « en péril » il a visiblement oublié les béarnais , les landais et les basques ! 

Lien « 20 minutes » Nouvelle-Aquitaine: Vers un «plan ferroviaire» pour sauver plusieurs lignes TER

 

Nous n’avons pas la réponse mais des propositions :

Pour que le TER soit attractif et largement utilisé en remplacement de la voiture individuelle, il a besoin  d’offrir une amplitude horaire suffisante.

Actuellement il exclut ceux qui travaillent en dehors des heures de bureau classiques , mais aussi  ceux qui – même occasionnellement – travaillent tard le soir ou ont une réunion ou une activité en soirée. 

− les rames et les lignes ont besoin d’être régénérées afin d’offrir un service fiable, sur lequel le voyageur peut compter. 

– les bus de ville et intercités ville gagnent à avoir des horaires compatibles pour servir de complément sur le TER (Intermodalité). Les bus intercités n’ont pas vocation à remplacer  le TER, il  doivent au contraire être organisés pour une vraie intermodalité.

– utilisation du service MOBILACQ pour conduire les usagers vers les gares d’ORTHEZ et ARTIX, en intermodalité avec les TER.

rouvrir les gares/arrêts autour de Lacq : il  y a beaucoup d’entreprises. 

– créer un « RER » = « TER city » autour de Pau 

Va t’on vraiment laisser mourir cette ligne Bayonne-Pau-Tarbes sans réagir ? (ligne qui est indispensable  y compris dans ses prolongements  : vers Toulouse et au-delà).

Nous lançons un appel pour constituer une groupe d’usagers pour la promotion de cette ligne indispensable y compris dans ses prolongements vers Toulouse et au-delà. Vous êtes usagers ? Vous souhaitez une amélioration de la ligne ? Vous avez noté des dysfonctionnements ? Vous pouvez nous aider pour les contacts avec la presse ou des décideurs ? Nos élus locaux sont déjà sensibilisés à la défense de nos trains Lien « Sud Ouest »  nouveaux horaires SNCF . C’est le moment de les solliciter de nouveau car la situation , loin de s’améliorer , se dégrade. L’urgence est là !   Merci de nous écrire à

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

Voici la lettre adressé à Mr Rousset, Président de région, d’un abonné de la ligne 65 qui utilise (ou essaie ) quotidiennement le train d’Orthez à Bayonne

le 06/01/2017
Monsieur le Président,

Je rédige ce courrier en me disant qu’il n’y a que fort peu de chances qu’il arrive véritablement devant vos yeux, probablement filtré par de petites mains qui traitent votre courrier de député alors que je ne trouve pas votre adresse sur le site de la Région.

Cela ne fait rien il me servira de catharsis.

En ce début d’année 2017 je voulais vous faire parvenir, en pièce jointe, la réalité de la situation vécue par l’utilisateur de base des services des TER de notre région.

J’entends, je lis, que la régularité du service s’améliore… Vous pouvez constater par vous-même que sur l’année 2016 j’ai vu 59 trains supprimés à ma gare de départ. En réalité nous sommes au dessus, mais je n’ai pas compté les trains pendant mes périodes de congés (comme par exemple la semaine de Noël où nous avons atteint les 60). Je suis abonné sur la ligne 65, d’Orthez à Bayonne, depuis 2006. Et je ne peux pas dire que la situation s’améliore.

Mais voilà, un train qui ne part pas, disparaît des statistiques de régularité.

Alors je sais, la SNCF met des bus à notre disposition pour remplacer ces trains, et un bus vaut un train dans ces fameuses statistiques. Oui, mais, pour l’utilisateur qui souhaite, car son employeur le lui impose, arriver AVANT 8 heures sur Bayonne le bus n’est pas une solution, Il ne permet pas d’arriver assez tôt. Donc voiture …

Et alors, cerise sur le gâteau de notre mode de transport préféré, 2017 arrive : lundi 2 grève sncf, bus proposé ; mardi 3 suite de la grève pas de solution de secours ; mercredi 4 givre, trains supprimés, bus depuis Puyoo ; jeudi 5 givre idem ; vendredi 6 givre idem

Alors je vous le demande : de qui se moque notre cher transporteur ? J’ai acheté mon abonnement en gare pour le mois de janvier et n’ai pas encore pu en profiter … En encore pourquoi me plaindrais-je alors que j’ai vu le personnel en gare vendre un billet le 03/01 à un passager pour un train annoncé supprimé depuis la veille mais affiché avec un retard de 10mn en gare ? Cherchez l’erreur !

Et comment font donc les régions situées dans l’Est ou le Nord de la France ? On nous supprime un train pour du givre à 0°, voire -3°. Comment faire avec du -10 ou -15°?

La faute viendrait de nouveau train régiolis qui remplace nos vieilles rames Z. Ces rames ne supportent pas le froid. A croire que l’on marche sur la tête. Je travaille dans le privé et je puis vous garantir que si j’achète un matériel qui ne rend pas le service attendu je vais prendre la porte avec une grande rapidité,

Etes-vous seulement déjà monté dans une de ces rames ? Les sièges ne sont pas confortables mais passons, il n’y a pas de sas au niveau des portes ce qui augmente la consommation électrique pour maintenir la température (été comme hiver) ainsi que les sensations désagréables pour les passagers.

Ces rames sont pourvues d’un nombre de fausses marches aberrant qui sont un véritable piège pour nos chevilles. Il est impossible d’étendre les jambes sur une bonne partie des sièges du fait de leur conception. Et vous êtes un homme, moi aussi, donc peu impacté par ce qui va suivre, mais une dame vêtue d’une jupe doit faire attention au choix du siège si elle ne veut pas dévoiler ses dessous à une partie des passagers … Et maintenant je viens d’apprendre qu’à 0° ils ne roulent plus ! Je pense que vous devriez vous demander quel est le cadre catégorie A ou B(?) qui a eu la lumineuse idée d’engager des millions sur ces machines. Et peut-être aussi lui proposer des formations ad hoc ou le diriger vers un placard, pour qu’il arrête de vous nuire,

Parce que, voyez-vous, nous étions 30 en 2006 à prendre le train à Orthez vers Bayonne, nous nous retrouvons 5, bientôt 4.

Et ceux qui jettent l’éponge ne connaissent pas ce fameux cadre, le seul responsable sera toujours l’élu !  Donc, devant le peu de cas que l’on tient de nous, et l’absence de réaction de nos politiques qui persistent à nous dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, je vais me contenter de vous souhaiter, Monsieur le Président, que cette année ne soit pas pire que celle qui vient de passer.

Cordialement

un usager/passager/client (au choix) pour le moins dépité.

Le même usager, 1 an plus tard  (je pense qu’effectivement , sans vilain jeu de mots, nous pouvons nous considérer comme usagés , fatigués …)

Le 03/01/3018

Bonjour Monsieur le Président,

Du 01/01/2017 au 31/12/2017 nous disposons de 251 jours ouvrés. Desquels nous pouvons retirer 25 jours de congés, soit 226 jours de travail. Sur cette même période 2017 j’ai personnellement subi la suppression de 61 trains le matin à ma gare de départ, Orthez, sur la ligne 65 en direction de Bayonne. 61/226=26.99% . Pour être plus clair, nous sommes à plus d’un jour sur quatre sans train… Ou dit autrement plus de trois mois sur douze. En début de cette année je me suis adressé au Président de la Région Nouvelle Aquitaine qui a transmis ma demande/remarque auprès des services concernés de la Région.

Nous étions alors à 59 trains supprimés en 2016. Nous sommes à 61 en 2017. Il y a effectivement un progrès mais je ne suis pas certain d’en percevoir toute la substantifique moelle.

Peut-être pourriez-vous m’éclairer ?

Je me fais l’effet d’un triste sire, toujours à me plaindre, alors que mes concitoyens, usagers/clients de la ligne, jettent l’éponge à tour de bras. Je vous disais Monsieur le Président que de trente nous étions cinq. Et bien nous ne sommes plus que deux. Et s’il n’en reste qu’un … vous devinerez aisément la suite.

Je ne vais pas insister sur l’inutilité de ces bus de remplacement, volontairement programmés à des heures interdisant l’arrivée au terminus à l’heure prévue. Pas plus que je n’insisterai sur l’ampleur de la désorganisation, là aussi certainement volontaire, du service qui nous conduit à préférer des moyens individuels à des choix collectifs.

Je ne vais pas le faire car vous savez tout cela, je vous l’ai déjà dit, ou plutôt écrit. Je ne vais pas le faire car j’en suis à me demander si vous ne pouvez rien faire ou si vous ne voulez rien faire.

Car des solutions existent, mais la Région peine à les trouver, ou tout au moins en donne l’impression.

Alors Monsieur le Président, je viens vers vous pour vous poser une question simple : pouvez-vous faire quelque chose pour que 2018 ne voit pas 63 trains supprimés le matin pour nous rendre sur notre lieu de travail ?

Cordialement

 La lettre suivante , exprime bien les attentes déçues  , pourtant raisonnables , d’une abonnée parmi d’autres (c’était avant les suppressions de train à cause du givre )

Bonjour

Je me permets, en tant que citoyenne britannique, résidant et travaillant en France, de vous interpeller, vous les élus, à propos des trains de proximité et en particulier de la situation entre Orthez et Pau

Je vous écris donc en tant qu’usagère du train qui essaie d’utiliser le train pour aller travailler.

Je voudrais dire que j’apprécie les efforts de votre personnel qui sont toujours poli et serviable et les nouveaux trains qui circulent sur la ligne Pau-Orthez sont excellents et ont vraiment amélioré mon expérience du train.

Cependant j’ai des difficultés dans l’usage du train et je voudrais le souligner.. Je paie un abonnement annuel pour  aller travailler à Pau depuis Orthez

J’essaie de faire ma part pour l’environnement et donc j’utilise mon vélo que je prends avec moi  dans le train.  J’enseigne l’anglais à des personnes travaillant dans des entreprises ce qui signifie que je n’ai pas d’horaire  régulier.

Malheureusement, il y a souvent des mois entiers où  je ne peux pas utiliser mon billet car il n’y a pas de trains de retour à Orthez dans la soirée.

Je dois donc souvent utiliser ma voiture pour aller au travail et je dois payer deux fois.  Je ne peux pas prendre le train Intercité parce que je ne peux pas mettre mon vélo dedans et le billet ne me permet pas de prendre le TGV,  même si  dans cette région,  le TGV roule à la vitesse du TER et donc je suis souvent assise sur le quai à regarder passer les trains que je ne peux pas utiliser.

En plus, les bus du Conseil Général circulent en même temps que les trains ce qui est complètement inutile.  En conclusion si  je termine le travail à 18h je ne peux pas rentrer chez moi avec le train.  Dommage aussi pour les restaurants et magasins à Pau que j’utilise moins car je ne peux pas rester plus tard le soir.

Comme d’habitude en France, je trouve que les systèmes sont beaucoup trop rigides – je voudrais avoir un billet pour un certain nombre de trajets et je dois dire que je suis tentée d’utiliser un système de partage de voiture.Et surtout avoir des trains après 19h pour ne pas être obligée d’utiliser ma voiture .

En espérant que vous prendrez en compte mes difficultés, qui sont partagées par d’autres, recevez Messieurs les élus, mes meilleures salutations.

 

 

Charger d'autres articles liés
  • Bonjour tout le monde !

    Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier …
Charger d'autres écrits par terbayonnepau
  • Bonjour tout le monde !

    Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier …
Charger d'autres écrits dans Non classé

6 Commentaires

  1. Brunel

    6 janvier 2018 à 20 h 05 min

    Toute la vérité , rien que la vérité, ne levez pas la main droite, ni la gauche! lol. bravo !!!! rien à rajouter ! enfin, si…. Merci beaucoup pour la défense de l’usager dont les politiques de tout bord n’ont rien à faire!

    Répondre

    • terbayonnepau

      6 janvier 2018 à 23 h 10 min

      Les politiques nous représentent (c’est nous qui avons cette arme absolue , pacifique et démocratique : le bulletin de vote !!)
      Nous sommes plusieurs à batailler chacun dans notre coin et nous n’arrivons à rien car nous sommes isolés ! Si nous nous fédérons , nous sommes obligés de gagner. Ensemble nous pouvons , nous devons sauver cette ligne de train transversale qui a son utilité bien au-delà de Bayonne et Pau.

      Répondre

  2. terbayonnepau

    11 janvier 2018 à 12 h 45 min

    je souscrit à cette action qui est à mon avis dispensable comme dernier sursaut avant de perdre tout service public …
    le TER Pau Bedous, ligne fraichement réouverte jusqu’à Bedous est dans le même état du délitement des horaires::absence de correspondances adéquates entre bordeaux et oloron-bedous

    Répondre

    • terbayonnepau

      13 janvier 2018 à 22 h 26 min

      il ne suffit pas de créer des lignes , effectivement , il faut penser aux correspondances et à une intermodalité réfléchie et cohérente : les cars doivent être là pour compléter les trains et non pour les remplacer comme c’est trop souvent le cas sur cette ligne : Pau-Oloron-Bedous

      Répondre

  3. My

    12 janvier 2018 à 20 h 18 min

    ah les réseaux TER de la SNCF… Au choix : un poème ou une tragédie.

    Ce qui s’y passe depuis… (Peppy?) est en effet rageant à ravageur.

    Par temps -par ailleurs énergiquement raisonnable- de proto-guerre à la voiture individuelle via normes, contrôles techniques, limitations et autres surcoûts renforcés. Sur fond de météo perturbée. De crises civilisationnelles. De ronds points à grande surfaces et panneaux publicitaires à l’entrée des villes. De repli de la vie active sur des « métropoles » à immobilier galopant.

    « Bitcoinant » dirait-on nowadays.

    L’état des routes. Celui des rails -voire de la signalisation aux passages à niveaux-. Mais aussi l’état des conducteurs. Des salariés- »usagés » en sur ou sous pression. Les suicides, les accidents, les pannes, les bêtes sauvages, la menace terroriste toujours prégnante, l’électricité dans l’air, les piles de vapoteur ou smartphone qui explosent… Ce dernier qui sonne…

    Et le cas échéant parvenu à destination, avec ou sans rendez-vous capital, le souci du stationnement, rare et encore renchéri en centre ville…

    Face à tout ca : je n’ai que deux mots… GRRRRRR et Merci pour votre témoignage.

    Répondre

    • terbayonnepau

      13 janvier 2018 à 20 h 15 min

      Le souci du stationnement ? C’est effectivement un problème …de taille
      Toutes ces personnes qui voudraient prendre le train et ne le peuvent pas utilisent donc leur voiture pour venir à Pau ou à Bayonne (et sont le plus souvent seule dans la voiture : comme quoi le covoiturage : ce n’est pas si simple! ) et …sont des candidates en plus pour trouver une place de stationnement …

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier …